Apprendre à pêcher ou donner un poisson? Pourquoi pas les deux!

Lettre d’opinion du Regroupement Partage pour les fêtes 2015 sur l’insécurité alimentaire

Plusieurs guignolées sont en cours partout au Québec, mais on remet en question la pertinence de ces collectes. Pourtant, tout le monde s’entend, les banques alimentaires répondent à un besoin évident et essentiel, celui de manger. Un geste qui prend davantage d’importance à Noël.

En image, je dirais que pour sortir une famille démunie de sa précarité, il faut lui donner du poisson, mais j’ajouterai qu’il faut aussi lui donner accès à la rivière et l’outiller pour pêcher.