La pauvreté présente dans tous les quartiers de Montréal : l’importance d’une aide soutenue pour tous

MONTRÉAL, le 13 décembre 2017 – Le Regroupement Partage est favorable à des mesures d’inclusion et d’aide à la lutte contre la pauvreté, mais rappelle que la pauvreté prend aujourd’hui une multitude de visages et touche même des travailleurs.

En effet, le Regroupement Partage constate que les bénéficiaires de ses épiceries solidaires, les Magasins-Partage, changent : ce ne sont plus des gens sur l’aide sociale, ce sont des travailleurs et des familles qui travaillent fort mais ne joignent pas les deux bouts qui fréquentent le Regroupement Partage. « Travailler n’est plus une garantie pour pouvoir se nourrir. Un couple travaillant au salaire minimum et avec trois enfants n’y arrive pas ! En 2017, avoir un revenu total de 40 000$ pour vivre, c’est largement insuffisant », s’inquiète Sylvie Rochette, cofondatrice et directrice générale du Regroupement Partage.