«Avoir faim au Québec et ne pas avoir les moyens de se nourrir, c’est insensé. Cela ne devrait pas être acceptable dans une société comme la nôtre. On ne devrait pas tolérer que des enfants ne puissent commencer l’école avec les fournitures scolaires requises à la rentrée. Tous devraient bénéficier de la même chance, peu importe leur classe sociale. Malheureusement, nous savons que la réalité en est toute autre.faim à Montréal et ne pas avoir les moyens de se nourrir, c’est insensé. Cela ne devrait pas être acceptable dans une société comme la nôtre. On ne devrait pas tolérer que des enfants ne puissent commencer l’école avec les fournitures scolaires requises à la rentrée. Tous devraient bénéficier de la même chance, peu importe leur classe sociale. Malheureusement, nous savons que la réalité en est toute autre.

Plus du tiers des ménages montréalais sont touchés par la pauvreté et un enfant sur quatre à Montréal ne mange pas à sa faim tous les jours, une situation qui ne s’améliore pas et qui s’étend sur toute la province.

J’ai accepté d’être l’ambassadrice du Regroupement Partage car je crois profondément en l’action de cet organisme dont la mission est de soulager la faim et de nourrir l’espoir de milliers de Québécois moins bien nantis.

Pour le Regroupement Partage, il est important non seulement d’offrir des denrées alimentaires aux ménages dans le besoin, mais également de travailler avec eux pour améliorer leur qualité de vie. Le Regroupement intervient directement auprès de ces familles pour aider à régler les problèmes à la base de leur pauvreté ou ceux qui en découlent.

Je vous propose de parcourir ce site internet afin de mieux connaître l’organisme. Vous pourrez juger des différentes actions du Regroupement Partage et de ses activités annuelles.

Comme je ne doute pas de votre générosité, je vous invite à faire un don en cliquant sur le bouton « Faites un don ». C’est simple, rapide, efficace, sécuritaire et surtout très aidant.

Je vous remercie de tout cœur de m’aider à mettre tout en œuvre pour que la pauvreté au Québec ne soit plus le lot de ces milliers de familles.»

Isabelle Maréchal
AMBASSADRICE DU REGROUPEMENT PARTAGE DEPUIS 2008